Les tas d'avant semence

ou comment faire lever le projet (1/2)

Au moyen de triptyques associant une photographie, un texte et un signe graphique, le paysagiste porte un regard éclairé et contestataire sur les normes qui régissent l’aménagement et les usages d’une voie verte du Vexin. Il tisse des liens poétiques et métaphoriques entre les éléments naturels et amorce une méthode de réappropriation citoyenne d’un site trop encadré.