#1

City Broadcast

partage d’expériences urbaines

Dans cette série de trois publications, nous présentons les travaux d’étudiants de l’ENSCI, dirigés par Jean-François Gleyze, en 2014, dans le cadre des Ateliers de Création Urbaine de la Région Île-de-France. Autour du thème de la transformation urbaine, ces travaux nous projettent dans des scénarios à horizon 2030 et questionnent la place et le rôle de l’habitant dans les métropoles de demain.

La ville se transforme au gré des décisions prises par les politiques, des visions projetées par les urbanistes et des univers déployés par les architectes et les paysagistes. En mobilisant des enjeux économiques et sociaux de grande envergure, la transformation urbaine s’inscrit dans des échelles de temps et d’espace qui dépassent rapidement le quotidien d’un acteur urbain bien souvent oublié : l’habitant.
Dans ce contexte, le projet de l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) ambitionne de questionner la transformation urbaine du point de vue de l’habitant. Intégrée à la pratique que l’habitant a de sa propre ville, la transformation urbaine devient un levier pour repenser la manière de s’approprier le territoire, de partager son expérience urbaine et de faire vivre la ville.
Ces travaux d’étudiants de l’ENSCI, dirigés par Jean-François Gleyze dans le cadre de l’édition 2014 des Ateliers de Création Urbaine de la Région Île-de-France questionnent la place et le rôle de l’habitant dans les métropoles de demain.

L’expérience de la ville : City Broadcast

La mise en œuvre des aménagements de l’Île-de-France à l’horizon 2030 est synonyme de changement et de bouleversement. Face à ces mutations, l’habitant dispose de deux options : s’approprier ces nouveautés et se forger de nouvelles expériences de la région Île-de-France, ou rester dans ses habitudes sans chercher à sortir de ses zones de confort.
En pratique, rien ne pousse l’habitant à choisir la première option ! De fait, toute perturbation dans ses habitudes lui apparaît souvent comme une nuisance, un détour inutile. Le confort de ses usages est tel qu’il a besoin de motivations claires avant d’aller explorer au-delà des limites de son expérience. Pourtant, il n’y a rien qui justifie une attitude aussi réfractaire vis-à-vis du changement. Au contraire, le changement devrait être considéré comme une invitation à l’exploration. Un détour peut ainsi amener l’habitant à prendre un chemin jusqu’alors inconnu, un restaurant familier qui ferme peut l’inviter à en découvrir un autre, son passage fugace dans un quartier inconnu peut le mener dans le plus agréable des jardins, etc. La question qui se pose alors est celle de la valorisation des lieux de transformation comme opportunités d’exploration.
Dans ce contexte, le projet City Broadcast propose à l’habitant de créer et de partager une carte personnalisée de son expérience de la ville. Dans une telle carte, l’habitant collecte ses trajets quotidiens et les lieux qu’il fréquente régulièrement : il construit de cette manière une archive géolocalisée et personnelle de toutes ses expériences vécues, de toutes ses expériences attendues, et de toutes les mutations et opportunités de découverte qui sont à portée de main – que celles-ci soient proposées par la ville, des amis, des habitants du quartier ou des commerces alentour.

Rendre compte des temporalités

City Broadcast est une application smartphone qui retrace l’expérience de l’habitant dans sa ville et lui propose en retour de nouvelles expériences.
Dans l’interface de City Broadcast, la carte de la ville n’apparaît jamais entièrement, elle se dévoile au fur et à mesure des parcours que l’usager effectue dans la ville. Cette trace s’efface avec le temps et ne reste apparente que si le parcours est souvent emprunté. L’usager a la possibilité de rejouer les parcours qu’il a effectués au cours des derniers jours, des dernières semaines ou des derniers mois. La carte prend alors vie et fait apparaître puis disparaître ces lieux que l’usager a visités puis délaissés, elle lui fait redécouvrir ses propres errances tout comme les chemins qu’il emprunte régulièrement. La carte permet ainsi de mettre en valeur la temporalité des expériences urbaines et aide l’usager à comprendre les évolutions et les grandes tendances de sa pratique de la ville.

Géolocaliser et personnaliser sa pratique de la ville

L’usager peut à tout moment marquer un point de la carte (par une punaise, un « pin ») et y attacher un contenu : une photo, une vidéo, un e-mail, une facture, un code, un mémo, etc. Ce pin peut lui-même être rattaché à une date, voire même à un horaire, dans l’éventualité où il fait référence à un événement particulier, passé ou futur (une fête, un trajet en train, etc.)
Le contenu punaisé est libre ! Il peut être aussi bien être une capture de l’usager (une photo, un enregistrement, un texte saisi à la volée) qu’un contenu extrait d’Internet ou d’une autre application. À l’instar des réseaux sociaux, les contenus produits dans City Broadcast peuvent être tagués par thèmes et rendus publics ou gardés strictement privés.
La carte que l’usager se construit par ce système de pins fait ainsi office d’agenda géolocalisé. Il l’explore en filtrant les contenus par date, par lieu ou par thème. Le contenu de chaque pin peut notamment faire l’objet de notifications, par exemple selon la géolocalisation : ainsi, si l’usager a conservé en mémoire le code d’entrée de l’immeuble d’un ami, l’application détecte s’il se trouve à proximité de l’immeuble et lui fait remonter cette information directement sans qu’il ait à la chercher lui-même. De même, si l’usager arrive à la gare pour prendre un train qu’il a référencé auparavant dans la carte, le billet de train électronique correspondant est rendu automatiquement accessible par notification.

Broadcaster ses expériences

Lorsqu’un usager rend public un pin accompagné d’une annonce (un concert, des travaux, une promotion commerciale…), il peut décider de créer un rayon de broadcast autour de pin afin d’en informer tous les usagers géographiquement proches qui sont susceptibles d’être intéressés par son annonce. Il peut également suivre les broadcasts d’une autre personne ou d’un organisme (chaîne de restaurants ou agence immobilière par exemple) : les pins et les contenus publics apparaissent alors sur la carte de l’usager. Il peut également choisir de recevoir en notification leurs différents broadcasts, quelle que soit sa position géographique (fermeture temporaire d’un lieu public pour cause de travaux, nocturne spéciale d’un musée, promotions commerciales d’un magasin, etc.).
Les options et préférences de chaque profil permettent de filtrer les broadcasts qui intéressent l’usager, selon le thème et les expéditeurs des pins. Par exemple, l’usager peut décider de bloquer toutes les notifications commerciales dont le broadcast est originaire d’un lieu trop éloigné ou d’ignorer tous ceux qui ne concernent que les utilisateurs de deux-roues.

Être guidé dans la ville

City Broadcast ne propose pas d’outils de création de trajet. C’est à l’usager de déterminer son chemin s’il décide de découvrir un lieu marqué qui sort de ses propres zones explorées. Il peut ainsi activer un point marqué comme étant un objectif et, telle une boussole, l’application le guidera en pointant une direction générale à suivre ainsi que la distance à vol d’oiseau qui le sépare encore de son objectif.
Cette boussole fait également apparaître des directions secondaires pour rejoindre d’autres points de la carte qui ne seraient pas trop éloignés. L’usager est libre de saisir ces opportunités et de bifurquer au cours de son trajet s’il le souhaite. Cela l’incite à regarder autour de lui et à redéfinir lui-même son trajet à chaque instant, car l’application ne prend pas cette initiative pour lui ! Ce principe encourage l’errance et pousse l’usager à explorer et à découvrir de nouveaux lieux qu’il pourrait intégrer à ses habitudes.

Découvrir ensemble

Pins et contenus peuvent être partagés avec des cercles d’amis. Ceux-ci sont intégrés à une carte partagée sur laquelle apparaissent les chemins des uns et des autres. Sur cette carte, chacun est libre de venir compléter et documenter les pins et les contenus. Cette fonctionnalité rend plus simple le partage d’itinéraires et de lieux remarquables entre amis, tout en créant un agenda d’expériences communes qui sert de mémoire pour partager des souvenirs ou de support pour organiser un événement.

Une expérience urbaine unique et partagée

City Broadcast est une application qui se démarque des applications de géolocalisation habituelles.
Contrairement aux applications usuelles, elle n’affiche pas la carte dans son intégralité : seules les parties explorées s’affichent à l’écran et disparaissent avec le temps si elles ne sont pas revisitées par l’usager.
City Broadcast permet par ailleurs de géolocaliser et de dater n’importe quelle information venant de n’importe quelle source, et joue ainsi pour l’usager le rôle de support de mémoire et d’agenda. Elle valorise les expériences urbaines de l’usager en se démarquant de la vision habituelle de la carte – qui, bien souvent, dépasse le territoire que peut appréhender l’usager – en se concentrant sur les lieux singuliers qui l’ont réellement marqué.
Ce partage des expériences a pour but d’encourager l’usager à élargir ses horizons, à explorer toujours plus loin et à s’approprier tout ce qui change alentour pour mieux faire évoluer sa pratique de la ville.

Revivre ses parcours

City Broadcast permet de retracer son chemin dans la ville sur une période de temps choisie afin de rendre compte des tendances et des évolutions des expériences de l’usager.

Explorer la ville

Parce que City Broadcast veut pousser l’usager à l’exploration, l’application le guide jusqu’à son but sans lui donner d’itinéraire, mais en lui montrant la direction générale de son objectif comme le ferait une boussole.
City Broadcast fait automatiquement remonter à l’usager ses informations punaisées, faisant ainsi office d’agenda géolocalisé.

Partager la ville

Deux habitants d’une même ville peuvent en avoir des expériences complètement différentes. Le broadcast permet de les partager avec tous les habitants en notifiant, dans un rayon donné, les découvertes, les nouveautés et les changements observés.