Sur-Mesure est une plateforme d’édition qui offre un espace de débat collectif sur la vie des villes et des territoires. À travers une diversité de formats, Sur-Mesure invite depuis 2016 des contributeurs d’horizons disciplinaires variés à poser leurs regards critiques sur l’état et l’avenir de nos espaces quotidiens. Les éditions de Sur-Mesure se déclinent à travers des publications en ligne, en accès libre, des cycles d’édition, diffusés à travers d’autres média, et des événements, organisés au gré des cycles d’édition et des rencontres.

revue-sur-mesure-marseille-eclates-une-ville-transformee-par-ses-imaginaires_sm_marseille_img-07.jpg
Édition

Marseille / Éclatés. Une ville transformée par ses imaginaires

Aux manettes, François Déalle Facquez urbaniste et cofondateur de Sur-Mesure, accompagné de la talentueuse Emilie Seto qui propose ses illustrations inédites tout au long de l'ouvrage. La direction artistique et la mise en page sont assurées par Louise Robert, urbaniste et graphiste, elle aussi membre de longue date de Sur-Mesure. Entretiens réalisés auprès de : Katharina Bellan, Alban Corbier-Labasse, Dalila Ladjal, Anne Le Batard, Elise Llinares, Manyoly, Geoffroy Mathieu, Anthony Micallef, Jérémie Morjane, Emilie Seto, Vincent Tuset-Anrès.

Marseille la rebelle ! Marseille l’alternative !

C’est la petite musique qui monte : cette ville séduit de plus en plus de monde et bénéficie d’un nouvel essor. L’effervescence culturelle du cœur de cette métropole si singulière semble intervenir en concomitance, peut-être même dans une certaine forme de réciprocité, avec de profondes transformations urbaines à l’œuvre. L’analyse de la généalogie et l’étude des manifestations de ces phénomènes peuvent certainement orienter les acteurs locaux. Mais ce qui se joue vraiment est ailleurs : ces transformations nourrissent et recomposent tout un ensemble d’imaginaires, parfois même de mythes. Leur puissance narrative dépasse souvent, à Marseille, la puissance d’agir. C’est ce qu’illustrent les entretiens menés auprès de différents acteurs de la ville de Marseille qui sont la matière de cet ouvrage : un dialogue entre la permanence des récits et l’émergence de nouvelles images de cette ville.

Caractéristiques
88 pages, quadrichromie + pantone
Format : 17x24 cm
Papier : Munken Kristall
Typographies : Apfel Grotezk et Basteleur
Reliure cousue apparente, “à la Suisse”
Imprimé en 1000 ex. en France à Rosny-sous-Bois par Grafik plus, labellisé Imprim'vert, PEFC et Print'Ethic

revue-sur-mesure-au-son-du-rebetiko_sur-mesure-alexandre-fournier-biville-10.jpg
IMAGE

Au son du rébétiko

Cette déambulation nous conduit dans les rues des quartiers populaires athéniens, nourrie d’une passionnante lecture des migrations qu’a accueillies la capitale grecque. Une vingtaine de clichés qui témoignent d’une certaine mélancolie urbaine, celle d’un patrimoine moderne délabré, de belles demeures en ruines, dans lesquelles se fait entendre une musique issue de cette histoire singulière : le rébétiko.
Alexandre Fournier Biville
revue-sur-mesure-marseille-penser-a-hauteur-d-enfant-pour-une-ville-hospitaliere_site2_vue4_parc-esperance.jpg
Marseille / Éclatés. Une ville transformée par ses imaginaires

Marseille, penser à hauteur d'enfant pour une ville hospitalière

En résonance avec notre dernier ouvrage Marseille / Eclatés, l'Atelier 7 Lieues – lauréat de la 17e édition du concours Europan à Marseille – nous présente son interprétation des transformations urbaines pour le futur de la cité phocéenne. Une proposition qui s'articule autour du soin des milieux habités, de la ville vivante et de l'inclusivité.
Anaïs Parcheta, Charlotte Vermeulen, Julie Vincent, Loukia Peneau, Marc-André Meyer, Mathilde Morize, Thibault Carcano
revue-sur-mesure-la-zone-critique-un-recit-de-lhabitabilite-terrestre_jg_portrait.jpg
Entretien

La zone critique, un récit de l’habitabilité terrestre

En s’appuyant sur le concept de zone critique, l’auteur de La Terre habitable propose de réinscrire notre compréhension des lieux dans le contexte des cycles biologiques, chimiques, géologiques de temporalités variables. Un éclairage scientifique qui offre de nouvelles modalités de récit, de débat et d’action. L'occasion de revenir avec lui sur le deuxième forum de la transition foncière, accueilli au Pavillon de l’Arsenal en décembre 2023. Un témoignage qui s’inscrit dans un cycle interdisciplinaire de publications, « Saisir l’empreinte de la ville », conçu en partenariat avec l’Institut de la transition foncière.
Jérôme Gaillardet
revue-sur-mesure-la-transition-fonciere-de-la-radicalite-au-consensus_cbazile_portrait_edited.jpg
Entretien

La transition foncière, de la radicalité au consensus

À rebours de certains postures dogmatiques, cet entretien offre la vision d'un élu local déterminé, optimiste et en prise avec les enjeux concrets de l'aménagement de son territoire du Forez. L'occasion également de revenir sur le deuxième forum de la transition foncière, accueilli au Pavillon de l’Arsenal en décembre 2023. Un témoignage qui s’inscrit dans un cycle interdisciplinaire de publications, « Saisir l’empreinte de la ville », conçu en partenariat avec l’Institut de la transition foncière autour des enjeux de connaissance, de représentation et de gouvernance des sols.
Christophe Bazile
revue-sur-mesure-une-architecture-de-la-reparation_marion-portrait_edited-2.jpg
Entretien

Une architecture de la réparation

Cet entretien permet de revenir sur le deuxième forum de la transition foncière, accueilli au Pavillon de l’Arsenal en décembre 2023, et d’évoquer, à l’occasion de l’exposition « La grande réparation », un nouveau paradigme pour la jeune génération d’architectes. Cet éclairage s’inscrit dans un cycle interdisciplinaire de publications, « Saisir l’empreinte de la ville », conçu en partenariat avec l’Institut de la transition foncière, autour des enjeux de connaissance, de représentation et de gouvernance des sols.
Marion Waller
revue-sur-mesure-photographies-dun-urbaniste-marcheur_ya_portrait.jpg
Image

Photographies d’un urbaniste-marcheur

Au fil de contributions régulières pour Sur-Mesure et d’une dizaine d’années riches de nombreux travaux, cet entretien suit l’évolution d’une photographie de ville vers une photographie de territoire, où la marche joue un rôle déterminant, tant dans sa posture d’urbaniste que dans son protocole de photographe-auteur. L’occasion également d’annoncer une prochaine exposition : MONUMENTS.
Yann Aubry
revue-sur-mesure-sophie-ricard-les-temps-de-l-urbanisme-durable_sophie-ricard_couv.jpg
Battre aux rythmes de la ville

Sophie Ricard, les temps de l'urbanisme durable

Architecte de formation, Sophie Ricard développe la Permanence comme méthode de projet. Une manière de faire, qui permet de lier les différentes temporalités, de renforcer la transversalité entre les métiers, de faire une place à la société civile, et de renforcer l'opérationnalité du projet, en s'appuyant sur l’économie de projet locale, les ressources immatérielles et les savoir-faire locaux.
Sophie Ricard
revue-sur-mesure-penser-les-saturations_photo-couverture.jpg
Battre aux rythmes de la ville

Penser les saturations

Membre du collectif à l’origine de deux ouvrages invitant à la réflexion sur les rythmes et les saturations des villes et de nos quotidiens, Luc Gwiazdzinski encourage au travers de cet entretien, à nous questionner sur les modes de fabrique des villes pour adresser une réponse à la désaturation des territoires et des individus.
Luc Gwiazdzinski
revue-sur-mesure-la-ville-comme-bouquet-de-services_autralie-nuit-et-reflet-6.jpg
Villes, usages et numérique

La ville comme bouquet de services

Second volet de notre entretien avec Isabelle Baraud-Serfaty, au cœur des transformations des modèles économiques urbains, manifestes dans trois champs : mobilité, énergie, habitat. Émergence consécutive d'une nouvelle fonction urbaine : l'agrégateur, et de nouvelles infrastructures. Quel rôle dévolu aux acteurs privés, à la collectivité, aux concepteurs, dans ce changement de paradigme en cours ?